Aller à la barre d’outils

Monaco-FCGB 4-0, Naufrage sur le Rocher

Nouveau match raté à l’extérieur. Mais cette fois-ci, les Girondins ne pourront se cacher derrière un faible écart de but ou un étrange arbitrage. Non, il faut être lucide, la prestation d’hier est mauvaise. Le contenu est mauvais et ce 4-0 démontre toutes les limites d’un effectif mal équilibré où chaque ligne semble pouvoir rompre à chaque instant.

Aucun tir cadré, aucune âme collective. Des erreurs, des errances et par dessus tout, de bien coupables absences. En témoigne cette séquence cauchemar de 3 buts encaissés en 4 minutes.
Du jamais vu pour des supporteurs-au-scapulaire qui en ont pourtant vu d’autres, notamment en terre monégasque, fertile en désastres (9-0, 5-2) mais aussi en historiques exploits (3-4, 0-6).

Nouveau match raté donc.
Insupportable.
De toute urgence, Gasset doit remettre son groupe dans le sens de la marche, sous peine s’implosion. De même, il doit lui aussi se remettre en cause, notamment sur ses compositions initiales. Car, passées les conditions de son arrivée, il ne peut plus s’excuser sur la méconnaissance des joueurs ou de la recherche de schémas et dispositifs. La saison est entamée et nous n’en sommes plus là ! Il n’a pas encore pu ou su insuffler une âme à un groupe mêlant vieux briscards et jeunes encore bien fragiles.
Un mental de combattants, voilà ce qu’il doit forger à son équipe, pour s’éviter de telles désillusions.

Prochaine étape d’une saison qui s’annonce d’ores et déjà longue : Montpellier. Equipe de caractères, pas forcément évidente pour nos Girondins qui eux, semblent en manquer cruellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *