Le forum

Veuillez ou S’enregistrer pour créer des messages et des sujets de discussion.

[J12] :Bordeaux-Reims: Dimanche 31/10 : 15H00

La rencontre à remporter à domicile. 

Reims sort de trois défaites , une victoire et un nul sur leur cinq dernières rencontres, dont une défaite à domicile face à Troyes alors que nous repartions avec un point de Lorient.

Une équipe en plein doute située une place devant nous au classement avec deux points de plus.

SDR-ESTAC (1-2) : le SDR trébuche face à l'ESTAC

24 octobre 2021

SDRESTACPour le compte de la 11ème journée de Ligue 1 Uber Eats, le Stade de Reims recevait l'ESTAC au stade Auguste Delaune. Un Derby en Ligue 1 Uber Eats attendu par les supporters des deux camps depuis près de 6 ans.

Devant leur public, les joueurs d'Oscar Garcia entament le match tambour battant et obligent les visiteurs à commettre de nombreuses fautes. Moreto Cassama, aux abords de la surface, est bousculé et permet à Ilan Kebbal de se jauger. Son centre ne trouve personne (4'). Quelques minutes plus tard, le numéro 20 du Stade de Reims est imité par son coéquipier Alexis Flips. Plus en réussite dans cet exercice, le jeune Stadiste dépose le ballon sur la tête de Yunis Abdelhamid qui propulse le cuir au fond des filets à l'aide de la barre transversale (6'). Devant les Ultrem, le capitaine du SDR exulte et libère ses coéquipiers !

SDRESTACBien que devant au tableau d'affichage, les Rouge et Blanc ne lèvent pas le pied de l'accélérateur et vont vers l'avant. Titulaire sur le front de l'attaque, Anastasios Donis va se montrer dangereux à plusieurs reprises notamment à la dixième minute de jeu où, balle aux pieds, il traverse la moitié du terrain et obtient une faute à l'angle de la surface de réparation (10'). L'attaquant grec n'en reste pas là et s'essaye de loin. Sa frappe passe de peu à côté du but de Gallon (12'). Le Stade de Reims monopolise le ballon (57%) et il faut attendre le quart d'heure de jeu pour assister à la première offensive troyenne. Yunis Abdelhamid, attentif et impérial en défense, intercepte le ballon facilement et relance. (16').

Le SDR surpris juste avant la pause

Jusqu'à la demi-heure de jeu, les joueurs rémois font circuler le ballon et se créent de belles occasions par l'intermédiaire d'Ilan Kebbal (30'), de Ghislain Konan (33') et d'Anastasios Donis (35') mais ne parviennent pas à se mettre à l'abri avant la pause... pire même, l'ESTAC égalise contre le cours du jeu. Héroïque sur une première parade, Predrag Rajkovic ne peut rien sur ce ballon dévié et est battu (40'). Après le quart d'heure de repos qui a permis aux entraîneurs de faire certains réajustements tactiques, les 22 acteurs de la rencontre font leur retour sur la pelouse devant un tifo des Ultrem qui fêtent leur 25 ans sur ce match. Les cinq premières minutes du second acte sont agitées et le ballon va d'un camp à l'autre. Moreto Cassama, de loin, essaye de tromper Gallon mais la défense troyenne contre le ballon en corner (49'). Oscar Garcia n'attend pas l'heure de jeu pour opérer ses premiers changements et lance Valon Berisha et Mitchell Van Bergen (55'). Les deux attaquants viennent suppléer Anastasios Donis et Alexis Flips. L'ESTAC, bien regroupé derrière, opère en contre. Sur un centre anodin, le ballon est mal repoussé par la charnière centrale et revient dans les pieds de Chavalerin, qui crucifie Predrag Rajkovic (65'). L'ex-stadiste vient ici jouer un tour à ses anciens coéquipiers et donne l'avantage à Troyes.

SDRESTAC

La finition n'y était pas

Après le second but des visiteurs, le staff du SDR ne tarde pas à faire d'autres changements. Moreto Cassama laisse sa place à Nathanaël Mbuku pendant que le jeune Sambou Sissoko remplace Ilan Kebbal (66'). Les jambes coupées, le Stade de Reims semble en manque d'inspiration et s'en remet à Andreaw Gravillon, sur coup franc, pour revenir au score. La frappe du défenseur passe malheureusement loin du cadre (70'). Les débats se rééquilibrent peu à peu et les visiteurs parviennent maintenant à garder le ballon. Pour remédier à cela, N'Dri Koffi sort du banc et remplace El Bilal Touré (77'). À peine sur le terrain, le natif de Cormontreuil n'est pas loin de faire la différence, mais sa frappe passe juste à coté du cadre et termine dans le petit filet (79')... Il reste alors un quart d'heure à jouer au stade Auguste Delaune et les joueurs rémois vont tout tenter pour revenir au score. Nathanaël Mbuku oblige d'abord Gallon à se coucher (80') avant qu'Andreaw Gravillon (82') et Wout Faes (84') échouent à leur tour sur le gardien troyen. Les Rouge et Blanc terminent alors la rencontre à dix suite à l'expulsion d'Andreaw Gravillon qui écope d'un second carton jaune (90').

La fiche technique

Stade de Reims 1-2 Espérance Sportive Troyes Aube Champagne
Mi-temps : 1-1
Les buteurs : SDR : Abdelhamid (6') / ESTAC : Cassama CSC (41'), Xavalerin (65').
Les cartons : SDR : Gravillon (43', 90'), Matusiwa (85') / ESTAC : Kaboré (9'), Gallon (76').
Le 11 de départ rémois : Rajkovic - Gravillon, Faes, Abdelhamid, Konan - Matusiwa, Cassama (Mbuku 66') - Kebbal (Sissoko 66'), Flips (Van Bergen 55'), Donis (Berisha 55') - Touré (Koffi 77').
Le 11 de départ troyen : Gallon - Rami, Giraudon, Salmier - Kaboré, Kouamé, Chavalerin (Chambost 89'), Biancone - Ripart (Suk 89') , Touzghar (Rodrigues 66'), Baldé (Dingome 66').

 

 

Pour notre part. Nous n'arrivons pas à tenir un score et enfin se soulager avec une victoire. La faute sans doute à un milieu de terrain défaillant. Pour la venue de Reims nous allons devoir évoluer avec un seul des trois titulaires de Lorient.

Après avoir fait le tour de son effectif mise à part les jeunes pros, Petko peut donner sa chance à Zerkane ou bien Lacoux. Perso, s'il est au point physiquement j'aimerais bien Lacoux pour sa grinta. Ce n'est pas encore un joueur de niveau L1 mais il compense par beaucoup de générosité et une présence dans les duels. Concernant Zerkane il peut être bon et décisif s'il réussi à suivre les consignes données. 

Quelle animation va choisir Petko?

Revenir à une défense à trois afin de ne solliciter que deux milieux défensifs qui peuvent être Adli et Fransergio. Avec le retour de Pembele en piston et une attaque à trois avec Dirolsun, Hwang et Elis.

Ou bien ne pas changer une tactique qui ne perd pas avec à nouveau un 4231. Avec une défense identique que celle face à Lorient même si je préfère Pembélé en latéral droit. Un duo Kos / Gregersen dans l'axe où ça a l'air de bien communiquer et coulisser. Un milieu defensif avec Fransergio. Disons que Petko lui nique la saison s'il ne le titularise pas vu les absents. Mais avec qui? Adli ou bien un jeune (Lacoux/Zerkane) ou bien une surprise avec un repositionnement de joueur (Medioub/Oudin....).

Quoiqu'il en soit il est impératif de gagner cette rencontre. 

Avec un 4231 il peut entamer cette rencontre avec quelques certitudes dans l'esprit de combat et un peu du jeu avec Costil, le duo  Kos"Gregersen", Mangas, Dirolsun, Hwang et Elis. Reste à savoir qui va avoir sa chance pour occuper les autres postes. 

Je pense que c'est l'une des dernières chances de Fransergio avant un passage à la cave mais aussi une chance à un de nos jeunes pros de pouvoir s'inscrire dans une rotation. Car à partir du moment où l'entraineur va trouver son onze ça ne devrait pas trop bouger jusqu'à la trêve de Noel. Si on rajoute Onana et Adli il ne reste qu'un poste au milieu et un place de titu en latéral droit à pourvoir.

Mais quoiqu'il en soit nos joueurs doivent enfin remporter cette rencontre ultra importante face à un concurrent direct.

 

Des nouvelles de notre dernière recrue:

Girondins : pourquoi M’Baye Niang n’a pas joué à Lorient

  Lecture 1 min
Girondins : pourquoi M’Baye Niang n’a pas joué à Lorient
M’Baye Niang face à Nantes le 17 octobre. © Crédit photo : David Thierry / SUD OUEST
Par Vincent Romain
Publié le 25/10/2021 à 19h32
 
L’attaquant, qui suit un programme individuel particulièrement intense depuis son arrivée, n’était pas dans le groupe. Explications

L’absence de M’Baye Niang dans le groupe bordelais pour le déplacement à Lorient dimanche (1-1) a surpris, alors qu’il avait fait ses débuts (un quart d’heure) face à Nantes une semaine plus tôt. C’était en fait le fruit d’une décision concertée entre le joueur, l’entraîneur Vladimir Petkovic et le préparateur physique Antonio Calado.

Pour la comprendre, il faut se pencher sur l’année 2021 de l’attaquant sénégalais de 26 ans. Il n’avait joué qu’une demi-heure en L1, en janvier avec Rennes, puis cinq bouts de matchs de championnat d’Arabie Saoudite. Malgré sa collaboration avec un préparateur individuel l’été dernier - il n’a pas participé à la pré-saison avec le club breton - il n’était pas « en très grande forme » au moment de sa signature le 24 septembre dernier, pose Antonio Calado.

Lequel lui a donc construit un programme individuel pour augmenter sa « robustesse » et sa « résistance » pour une montée en puissance progressive, à coups de deux voire trois séances d’entraînement quotidiennes, en plus d’un régime nutritionnel. Avec l’objectif de pouvoir compter dès que possible sur « ce joueur avec de grosses qualités qui peut nous amener beaucoup » dans une Ligue 1 plus exigeante que la Saudi Premier League.

Attendu face à Reims

Aujourd’hui, Niang « est beaucoup mieux en termes de poids et de capacités aérobies », assure Calado. Lequel mesure toutefois le risque d’un pic de forme très soudain qui pourrait déboucher sur une blessure si le joueur est trop sollicité après six mois presque blancs.

 
 

« Il faut aussi prendre en compte la dimension émotionnelle. Donc, pour compter sur lui à 100 % pour le reste de la saison, on a décidé avec lui et le coach de ne pas prendre de risque à Lorient », alors que l’ancien Milanais avait « 20 ou 30 minutes dans les jambes ».

Selon Antonio Calado, le joueur est « particulièrement impliqué », au point de demander à se coltiner une double séance ce mardi, jour pourtant off. Il devrait être opérationnel dimanche pour la réception de Reims. « Mais à la fin, c’est le coach qui décide ! »

Des nouvelles d'un ancien du club en ce moment meilleur buteur du championnat:

La dernière équipe a avoir battu Reims à domicile. C'était en 1978:

Bordeaux

Age moyen des titulaires
24 ans
Entraîneur
Christian Montès

Reims

  •  31 ansChristian Laudu
  •  32 ansRené Masclaux
  •  20 ansPatrick Buisset
  •  25 ansRégis Durand
  •  27 ansAntoine Garceran
  •  27 ansBernard Ducuing
  •  33 ansAndré Betta
  •  19 ansAlain Polaniok
  •  25 ansSantiago Santamaria
  •  28 ansChristian Coste
  •  20 ansGuy Maufroy *
Age moyen des titulaires
26 ans
Entraîneur
Jean-Claude D'Arménia

Film du match

  • Bordeaux_2020.png 39'  But de Jean-Pierre Tokoto 1-0
  • Bordeaux_2020.png 60'  But de Alain Giresse sur penalty 2-0

Ligue 1 : Comme les Girondins, le Stade de Reims est loin de sortir le champagne en ce début de saison

Jeudi 28 octobre 2021 à 7:54 - 

Par France Bleu Gironde
  •  
  •  
  •  

Les Rémois, 16e de Ligue 1, réalisent un début d'exercice très poussif jusqu'à maintenant.

Le Bordelais Rémi Oudin face à ces anciens coéquipiers du Stade de Reims.
Le Bordelais Rémi Oudin face à ces anciens coéquipiers du Stade de Reims. © Maxppp - PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP

A l'image des Girondins, les Rémois ne sont pas vraiment à la fête depuis la reprise. Après 11 matchs, ils ne comptent que deux victoires, c'est une de plus que les Bordelais, pour cinq nuls et quatre défaites. Un bilan bien maigre. Au classement, ils pointent juste devant les Marine et Blanc à la 16e place avec deux points d'avance.

Contrairement aux Marine et Blanc, c'est en attaque que le bât blesse au Stade de Reims. Il faut dire que le club a perdu son meilleur buteur cette saison, Boulaye Dia. Les Champenois ont aussi changé d'entraîneur cet été. Oscar Garcia a remplacé David Guion. C'est la deuxième expérience sur un banc français pour l'Espagnol. La première avait été très courte puisqu'il s'était fait virer de Saint-Etienne au bout de seulement 13 matchs. 

 

Pour les Girondins, c'est tout simplement le match le plus important depuis le début de saison. Tout autre résultat qu'une victoire serait vécu comme une grosse déception par les supporters. Les Girondins n'ont plus gagné depuis cinq matchs et surtout, ils ne se sont toujours pas imposés au Matmut Atlantique cette saison. C'est vraiment l'heure de ne pas se manquer sinon ça risque très sérieusement de se tendre et de gronder dans les tribunes. 

Ce sera sans notre meilleur buteur. Aprés une entorse c'est une déchirure pour Hwang.

 

Avant Girondins – Reims : déchirure musculaire pour Hwang

  Lecture 1 min
Avant Girondins - Reims : déchirure musculaire pour Hwang
Coup dur pour le Sud-Coréen qui manquera au moins deux matchs supplémentaires après celui de Lorient. © Crédit photo : David Thierry / SUD OUEST

Par N.L.G
Publié le 29/10/2021 à 11h50
Mis à jour le 29/10/2021 à 11h55

Remis de son entorse, l’attaquant sud-coréen s’est blessé à l’entraînement et sera éloigné de la compétition a minima jusqu’au 21 novembre. Sissokho et Mexer restent indisponibles

C’est un nouveau coup dur pour les Girondins et leur attaquant sud-coréen. Forfait dimanche dernier à Lorient suite à son entorse de la cheville légère contractée contre Nantes le 17 octobre, Hwang Ui-Jo a bien repris l’entraînement cette semaine. Pas longtemps : victime jeudi d’une déchirure aux ischio-jambiers droits, il sera éloigné des terrains plusieurs semaines. Le retour est espéré au mieux pour le déplacement à Metz (21 novembre) au retour de la trêve internationale, et plus probablement contre Brest la semaine suivante. Le meilleur buteur actuel (4 buts) manquera donc la venue de Reims dimanche (15 heures) et celle du Paris SG le 6 novembre (21 heures).

Eloigné de la compétition depuis début septembre, le milieu Issouf Sissokho (inflammation au tibia) poursuit son programme de reprise individuel. Le défenseur Edson Mexer, absent dans le Morbihan, est également indisponible, sa chondropathie au niveau du genou s’étant réveillée.

L’entraîneur Vladimir Petkovic devra par ailleurs revoir sa formule au milieu de terrain avec les suspensions d’Otavio et Onana dimanche contre les Rémois. Fransergio, décevant jusqu’ici, Adli, dans une position plus reculée, mais aussi Lacoux et Zekane, pas et peu utilisés jusqu’ici, postulent.

L’avant-centre M’Baye Niang devrait lui réintégrer le groupe mais attendre encore un peu pour une première titularisation.

La conf:

https://www.arlfm.com/news/top-marine-et-blanc-du-jeudi-28-octobre-2021-florian-sabathier-olivier-barthou-et-richard-gaud-invites-d-honneur-26497

J'y serai ! 😎