REIMS-FCBG 0-0

Par le 1 octobre 2018 | 0 Comments »
REIMS-FCBG 0-0

Grand merci à notre local de l’étape, Iarnvidsson, pour le compte-rendu complet : 

J’ai assisté à ce Reims – Bordeaux, comme à chaque fois que les Girondins sont venus par ici. Avec ma compagne, nous sommes installés derrière le but de Costil en première période, dans la tribune dédiée aux abonnés – un ami m’a prêté ses places -. Nous ne sommes guère éloignés du parcage des Girondins, lesquels assurent l’ambiance dans ce stade coquet mais à l’atmosphère très rémoise, c’est-à-dire assez froide et sans passion si l’on excepte la tribune nord, festive et bruyante (un peu).
La dernière que j’ai vu les Girondins vaincre ici à Reims, Ricardo entraînait déjà et Florian Marange avait marqué, c’était une demi-finale de la coupe de la Ligue, Jurietti avait vu du reste vu rouge… En 2007.

L’affiche d’hier est moins alléchante, Reims ne gagne plus après un départ convaincant et les Girondins ont mis un tour de vis en défense avec Ricardo, de plus quelques changements en vue de la réception jeudi des danois de Copenhague affaiblissent le onze de départ girondin :
—————-Costil————–
Sabaly—Koundé—Pablo—Poundjé
————–Otavio——————–
—-Lerager———–Tchouaméni—-
Youssouf——————De Préville
————-Cornélius——————

en face Reims aligne :

—————-Mendy—————
Foket—Engels—Abdelhamid—Konan
————–Chavalerin——————–
——Cafaro——————-Romao——
——————-Martin———————-
—-Cha varia————Suk—————

Je suis l’échauffement, et notamment les remplaçants (Lewczuk, Jovanovic, Plasil et Briand) qui s’échangent des ballons dans un petit cercle, l’ambiance semble sympa et celui qui fait tomber le ballon se fait arracher un cheveu (à l’exception de Briand) : curieux jeu ! Karamoh et Kamanoh s’échangent des longs ballons…

Le match a du mal à commencer, et cette impression étrange se poursuivra une longue partie de la rencontre… Reims compte sur le jeu de tête de ses attaquants et Martin balance systématiquement plein axe, mais Koundé et Pablo se régalent, et Otavio récupère tous ces ballons. Côté bordelais, c’est très timide, Poundjé déborde avec facilité mais centre comme un cochon, Sabaly à droite paraît peu en jambes et Youssouf devant lui commet des fautes grossières qui permettent aux rémois d’apporter le danger sur coups de pieds arrêtés. Cornélius est utilisé pour son jeu de tête, mais doit faire avec des ballons vraiment compliqués. La mi-temps arrive et pas grand chose à se mettre sous la dent si ce n’est mon voisin de droite qui vocifère avec dépit sur le jeu proposé par ses protégés.
Ce match sans rythme et sans envie se poursuit, une frappe timide de Lerager mais cadrée rompt la monotonie ; quelques alertes sur le but de Costil réveillent quelques peu le stade, dont un cafouillage accouchant sur un ballon frôlant la transversale, l’entrée de Kamano (pour De Préville) me redonne espoir, mais le Guinéen veut soigner ses statistiques et joue tous ses ballons de façon égoïste, résultat : zéro ! Karamoh rentre à droite, apporte du peps, mais cela reste très brouillon, l’entrée de Briand aura le même effet. Le passage en 442 empile les attaquants, et ressemble davantage à un 424, Karamoh et Kamano n’étant pas des milieux de côtés.
Bref, une bonne purge… qui sera relayée par à peu près tous les médias. Les deux équipes semblant se contenter du point du match nul, la reprise du dos (ou de la nuque) de Cornélius a failli nous rapporter 3 points, mais le gardien rémoins se couche bien, le match se termine sur un 0-0 assez lamentable ; Reims mettant fin à l’hémorragie et les Girondins poursuivant leur série d’invicibilité.
Les joueurs :
Costil : n’a pas eu grand chose à faire, mais l’a bien fait.
Sabaly : pas très en jambes et mis en difficulté par des débordements, il a concédé quelques corners…
Koundé : bon match dans l’ensemble malgré une récurrente saute de concentration en début de match et un ballon perdu bêtement.
Pablo : impérial dans les airs, bien placé, en difficulté quand le ballon part dans son dos.
Poundjé : comme d’habitude, des cannes, mais un placement – et des centres – aléatoires.
Otavio : gros travailleur, beaucoup de ballons grattés, nettoyés malgré quelques fautes évitables.
Lerager : gros travailleur également, mais avec du déchet technique, va au duel et au pressing…
Tchouaméni : mieux que d’habitude mais paraît un peu nonchalant…
De Préville : avait manifestement pour consigne de bloquer le couloir, ce qu’il a bien fait, mais est resté timide offensivement. Applaudi chaleureusement par le stade à sa sortie.
Youssouf : coupable de fautes évitables, il semble manquer de vitesse à ce poste au regard de la concurrence (Karamoh, Kamano, Kalu et même De Préville).
Cornélius : souvent sanctionné – à tort ou à raison – dans ses duels aériens, mais il va au mastic et devrait s’avérer très intéressant si tant est qu’on l’utilise mieux.

Kamano : trop individualiste
Karamoh : de la vitesse, mais brouillon
Briand : RAS

Je trouve qu’il manque un vrai tireur de coup franc, si Ricardo connaît un Wendel bis au Brésil… On a de la présence dans les airs (Koundé, Pablo, Cornélius) mais aucun coup-franc exploitable…

 

100% sans pub !

100% Girondingue, c'est facile ! 100% sans pub : nous avons besoin de votre soutien !

Prochain match

Dimanche 21 Octobre 2018 – 15h00
Ligue 1 : 10ème journée
Montpellier Bordeaux

Dernier match

Dimanche 21 Octobre 2018 – 15h00
Ligue 1 : 9ème journée

3 – 0

Bordeaux Nantes
Classement

Utilisateurs en ligne