FCGB-TFC 2-1 : A NOUS LA GARONNE !

Par le 18 février 2019 | 0 Comments »
FCGB-TFC 2-1 : A NOUS LA GARONNE !

A l’issue d’un bien petit derby, les girondins repartent enfin de l’avant, il était temps !

Ce duel ventremouesque aura en effet montré deux équipes peu sûres d’elles, hésitantes et multipliant les erreurs techniques.

C’est d’ailleurs sur une grosse faute d’attention que Basic échappe à la défense des visiteurs pour ouvrir la marque, dès la deuxième minute.

Dans le jeu, Kamano et Briand -plutôt en jambes- ont beaucoup tenté pour percer la muraille.
En vain. Est-ce l’apport moyen du milieu ? des latéraux ? l’inexpérience de Maja ? Toujours est-il que les bonnes intentions ne se sont que trop rarement conclues en occasions franches.
Les Toulousains, en contre, ont bien eu deux belles occasions, toutes deux maladroitement gâchées.

Ainsi fût la première période, du jeu vivace, intéressant … mais stérile.

Dès la reprise, les Hauts-Garonnais affichaient d’autres velléités …
Inexplicablement, tout le collectif girondin s’est mis à douter, reculant, ne sortant plus aucun ballon propre et se permettant même de gâcher ses rares occasions en contre.

… Et arriva ce qui devait arriver.
A force de mal repousser les faibles assauts adverses, l’égalisation est arrivée, suite à un camouflage dans la surface. Moche, mais mérité.

C’est à ce moment-là que les Marines-et-blancs ont enfin réagi, remontant le bloc et obtenant ainsi un ré-équilibrage, dans ce match d’équipes finalement assez proches …

Maja, passé totalement à côté de son premier match, céda sa place à Cornelius qui pesa davantage sur la première ligne toulousaine (il était temps !). De Préville fît également une entrée intéressante, sur ses appels et ses déplacements qui permirent d’étirer le jeu sur toute la largeur.

En fin de match, au terme de petites poussées girondines, Briand, d’une reprise fernandezienne, trompe Reynet et nous offre une 38ème victoire (contre 20 défaites) en derby. Décidemment, la Garonne est bien bordelaise …

Sur le jeu, on retiendra que Costil est toujours aussi solide. Koundé aussi, dans les duels, les interceptions, la précision. Jovanovic n’est que le remplaçant de Pablo, cela se sent rapidement, malgré toute sa bonne volonté. Latéraux : Palencia, toujours aussi vif et volontaire, tandis que Driss Trichard a assuré le minimum, pour sa première apparition. On notera une grosse erreur en première période, qui aurait pu avoir de lourdes conséquences. Mais malgré cela, il est resté dans son match. A revoir, donc.
Au milieu, Tchouaméni, malgré des moments difficiles, a gagné en autorité au cours de la rencontre. Otavio a couru plus longuement que d’habitude. La faute au milieu ‘coulissant’ des Toulousains qui permutait beaucoup. Basic, malgré son but et sa présence, a fait du Sankharé : dézonnages permanents, attirance pour le but … et défense souvent en retard. Ricardo a rapidement opéré un changement tactique en le positionnant en 8/10 qui ne lui correspond pas (trop lent, trop brouillon, pas assez technique …). Kamano et Briand en allumeurs de mêches ont bien joué leur rôle en première période, trop esseulés, malheureusement, par un collectif peu réactif. Briand fût d’abord axial, avant d’être décalé sur le côté, aurait mérité davantage d’appui. Kamano lui n’a qu’un désir : l’espace. Malheureusement, il n’avait pas les jambes pour cela, du moins, pas sur toute la rencontre. En tout cas, ces deux-là sont quand même en léger regain de forme, ce qui laisse augurer du mieux, offensivement.
Dans l’axe, Maja a connu de bien difficiles débuts. Peu à peu (assez rapidement en fait), il semble avoir décroché mentalement. Appels à contre-sens, pas de pression en premier rideau, ses rares ballons gâchés … Certes, il a toutes les excuses du monde, mais d’évidence, il n’est pas encore prêt ni pour l’élite ni pour cette L1, exigeante et resserrée. Remplacé par Cornelius, toujours aussi brouillon MAIS utile par la pression, le fight et surtout, la variété qu’il apporte à une attaque sans tête …

Quoiqu’il en soit, nos Girondins ont malgré tout réussi à se sortir d’un match piège, non par talent mais par abnégation et caractère. Vu notre piètre série actuelle, c’est déjà ça de pris. En attendant mieux …

Une dernière image, la seule probablement qui restera.
Ce magnifique hommage du Sud, offert à la mémoire d’Emiliano Sala, à l’image du bonhomme : humble, volontaire et sympa.

100% sans pub !

100% Girondingue, c'est facile ! 100% sans pub : nous avons besoin de votre soutien !

Anniversaire

Prochain match

Angers SCO - Girondins de Bordeaux

15 janvier 2019

Classement

PosClubPGDPts
1119023
1218-223
1318-122
1419-1121
1518-220

Dernier match

DateLocalTemps/RésultatsVisiteur