FCGB-NANTES 3-0 : BORDEAUX DE RETOUR ?

Par le 7 octobre 2018 | 0 Comments »
FCGB-NANTES 3-0 : BORDEAUX DE RETOUR ?

Belle victoire en cet après-midi pluvieux. Une domination dans tous les compartiments du jeu, de l’efficacité, de la sérénité …  N’en jetez plus !
Après une nouvelle déception européenne, les Girondins relèvent la tête et poursuivent leur remontée en championnat.

Sept minutes ont suffi pour sceller le sort de la rencontre.
D’abord, une somptueuse lucarne de Karamoh puis un raid de Kamano : 2-0 en aussi peu de temps, du jamais vu au Nouveau Stade.
Les visiteurs auraient pu réagir après leur catastrophique entame, par Sala puis Boscilia, mais la défense a parfaitement su maîtriser la situation.

Bien au contraire, les Marines-et-Blancs continuèrent d’appuyer au milieu et multiplier les situations et occasions (16 tirs dont 7 cadrés).

c’est d’ailleurs sur une attaque fulgurante (belle déviation de Cornelius), que Kamano est fauché dans la surface. Le pénalty qui suit clôt la marque alors que nous ne sommes qu’en première période …

La seconde période n’est qu’une formalité, avec des Bordelais en mode ‘gestion’ face à des Nantais, stériles et inoffensifs.
L’essentiel est ailleurs : Bordeaux continue sa remontée au classement : avant-derniers, il y a 15 jours, désormais à 2 points de la troisième place.
Comptablement parlant, cette 29ème victoire en D1/L1 face aux Canaris, nous remet dans le positif mais c’est surtout la manière qui retiendra l’attention.
De la présence, de la constance, du jeu porté vite vers l’avant, une défense en place … Certes, on trouvera des détails à améliorer (et ils sont nombreux !) et relativiser sur la faiblesse opposée, mais nous sommes clairement sur la bonne voie. N’oublions pas les abîmes où nous nous trouvions, il y a deux semaines …

Dans le contenu, pas beaucoup de choses à reprocher à la défense. Costil a répondu présent quand il le fallait mais on notera certaines imprécisions dans ses dégagements. Certes avec Cornelius dans la mire, il trouvera toujours un bon client, mais cela n’empêche pas d’avantage de justesse …
Idem pour Jovanovic, impeccable dans son placement et ses jaillissements. Par contre, ses relances démontrent un manque d’automatisme avec ses partenaires.
Pour le reste de la défense, copie quasiment propre pour Koundé, malgré l’absence de son tuteur naturel (Pablo), du mieux pour Sabaly et du toujours bon pour Palencia, malgré quelques incompréhensions avec Kalu, en fin de match.

Au milieu, Otavio continue de rayonner. Précis, raffuttant, accélérant, il est clairement le chaînon qui nous manquait en début de championnat. Stabilisateur et rassurant, il permet à Lerager de rationaliser son jeu et à Sankharé de dézoner, sans créer trop de conséquences.
Prestation solide, donc, de ce milieu à 3, qui a parfaitement contenu un adversaire n’ayant jamais trouver la clé du contournement.

Les offensifs ne sont pas en reste.
Le ton a d’emblée été donné par Karamoh, avec ce bijou en pleine lucarne. Sa prestation est plus que convaincante. Il fait preuve d’une aisance technique déconcertante même s’il a parfois tendance à céder à la facilité. Kamano, tout aussi décisif (7 buts en 9 matches), se situe au même niveau. Avec Kalu, nous disposons de 3 milieux offensifs percutants, certes au profils identiques mais capables de mettre le feu dans n’importe quel match.
Cornelius lui, est le point d’appui qui manquait à notre jeu. Combattant infatigable, sa présence seule suffit à ramener  le fight dans la surface. Encore un peu de temps, et on redeviendra cohérents sur les corners … Petit bémol, son jeu au pied est largement perfectible, ses contrôles trop larges et ses choix pas toujours limpides. A la tête, aucun souci, mais au sol : peut mieux faire (comme cette belle déviation qui lance Kamano vers le but).

Bref. Les Girondins attendaient un équipe agressive, revancharde et regroupée ; qui devait “finir à 4 pates”. Il n’en fut rien.
Jamais les Nantais n’ont été en mesure d’être vraiment dangereux et au contraire, ce sont les Bordelais qui ont fait preuve de solidité et d’intelligence collective.
Ce redressement fait plaisir à voir même si la copie est perfectible.
Quoiqu’il en soit, ce ‘mieux’ en L1 contraste avec les malheurs en C3 et amène la question de la motivation …
En effet, jouer sur les deux tableaux semble désormais possible et renouer avec nos prestigieuses campagnes européennes contribuerait aussi à ramener les spectateurs au stade (seulement 17000 pour Nantes, c’est trop peu).

100% sans pub !

100% Girondingue, c'est facile ! 100% sans pub : nous avons besoin de votre soutien !

Prochain match

Mercredi 5 décembre 2018 – 19h00
Ligue 1 : 16ème journée
Bordeaux St Etienne

Dernier match

Dimanche 2 décembre 2018 – 21h00
Ligue 1 – 15ème journée

2 – 2

Bordeaux PSG
Classement