FCGB-EAG 0-0, MORNE PLAINE

Par le 21 février 2019 | 0 Comments »
FCGB-EAG 0-0, MORNE PLAINE

Bien triste soirée, hier soir, où on aura vu des Girondins incapables de battre une pâle lanterne rouge, pire défense du championnat.

Face à un onze breton, plutôt regroupé, Ricardo a innové, une fois encore, avec Basic en 10, derrière un trident offensif composée de Karamoh, Maja et De Préville.
Pas mal sur le papier, surtout face à une équipe bien regroupée en bloc.
Hélas, jamais Maja ne fût en mesure de capter ou d’attirer les ballons. Karamoh a tout raté et De Préville égal à lui-même : volontaire, sentant bien les coups mais malheureux dans ses choix et maladroit dans le dernier geste. Hélas, Basic non plus n’est pas un vrai 10. Au sein d’une défense peu mobile, il s’est beaucoup démené, vainement et sans jamais délivrer de ballons exploitable.

Dommage donc, pour l’animation offensive où les absences de Kalu, Kamano et Briand devenaient de plus en plus évidentes, au fil des minutes.

Bref, après un assez bon début, vif, tonique, pressant haut mais toujours aussi stérile, nos Girondins sont tranquillement retombés dans leurs travers. Le manque d’impact d’abord. Puis la pression qui baisse et enfin, tout le bloc qui recule. Comme lors de tous nos matches précédents, c’est le même rituel qui se répète.

Là, c’est au bout de 30 minutes et cela dura quasiment jusqu’à la 80ème minute. Au cours de la seconde période, notamment, la purge atteint des sommets de non-jeu : passes ratées, ballons balancés, aucun appel … A ce niveau, on ne peut même plus dire que le jeu bordelais se délite : il n’existe tout simplement plus.
Bien morne plaine …

Rares satisfactions la constance de Costil ou Otavio (quoique …) et surtout la belle performance de Koundé qui en l’absence de son tuteur Pablo, prend de plus en plus d’aisance au sein d’une défense où il rayonne. Bien placé, jaillissant, interceptant, relançant son équipe et se payant même le luxe de se créer la meilleure occasion girondine (tête sur la transversale). Nul doute qu’il aura tapé dans l’oeil des nombreux observateurs présents hier soir (Monaco, Inter, OM, PSG, et Arsenal). C’est autour de ce genre de joueur que devrait s’appuyer la reconstrution des Girondins. Pas forcément autour de paris honéreux ô combien risqués.

Pour le reste, j’ai trouvé Palencia toujours aussi accrocheur mais moins libre que d’habitude (couloir occupé = moins d’espace), Poundjé pas pire que d’habitude, plutôt en jambe mais n’ayant que peu d’espace. Jovanovic et Otavio manquaient de tonus, imprécis et trop facilement battus en face-à-face.
Karamoh et Maja catastrophiques, nul besoin de s’étendre ou de s’acharner.
Pas grand chose concernant Cornelius, toujours nécessaire par son physique et pourtant inutile par son faible jeu au pied. Sur la toute fin, il s’est même reconverti en pivot de hand …
Petit mot sur Adli, avec une entrée piège mais qui, au fil des minutes, pris de la confiance et tenta quelques accélérations aussi intéressantes qu’insouciantes. Malgré la maladresse de sa jeunesse, on se dit qu’il possède une belle marge de progression. En tout cas, il a sa part dans le léger mieux, en fin de match, alors que Guingamp semblait plus costaud et en mesure de nous enfoncer davantage.

Bref, malgré tout, cela fait 4 points en 2 matches. Exactement ce que nous réclamions tous, nous autres supporteurs, après les 4 défaites consécutives.
Mission remplie donc, sur le plan comptable.
Pour une équipe de ventre mou …

Pour le reste : jeu, enjeu, envie, collectif, buts, actions, sensations, plaisir … Nous avons bien compris que cela n’est pas pour maintenant …

100% sans pub !

100% Girondingue, c'est facile ! 100% sans pub : nous avons besoin de votre soutien !

Anniversaire

Prochain match

Angers SCO - Girondins de Bordeaux

15 janvier 2019

Classement

PosClubPGDPts
1119023
1218-223
1318-122
1419-1121
1518-220

Dernier match

DateLocalTemps/RésultatsVisiteur